UX researcher? UI designer? Digital concepter? Qui fait quoi?

U

Un article pour clarifier qui, finalement, va pouvoir vous aider… efficacement!

Si vous ne savez toujours pas exactement à quoi un Designer UX peut bien servir… ne vous faites aucun reproche. Même les instances pédagogiques sont dans le doute concernant le libellé d’une future formation dans les domaines de l’UX.

La course au Job Title le plus créatif est donc lancée parmi la communauté des concepteurs digitaux. En tracassant nos neurones (j’en fait partie) pour nous attribuer des étiquettes évocatrices (mais toujours un peu mystérieuse), nous sollicitons outrageusement la patience de nos interlocuteurs. La patience de ceux qui ont besoin de nos compétences et qui espéraient trouver en nous un penchant prononcé pour la simplification.

Si vous cherchez un spécialiste pour vous accompagner dans la conception d’un produit digital, vous devez commencer par identifier LE profil adéquat. Celui qui pourra comprendre vos besoins et vous proposer des solutions pragmatiques. Mais déjà faut-il comprendre à quoi correspondent les titres de en plus obscurs des spécialistes en UX.

Voici un petit décodage qui vous aidera à identifier le profil idéal.

Petit rappel: c’est quoi l’UX?

Inutile d’essayer de faire mieux, voici la synthèse essentielle de l’UX par Don Norman:

« L’expérience utilisateur englobe tous les aspects de l’interaction entre un individu et une marque, ces services et ses produits. »

Cette définition nous évoque clairement que l’UX est en premier lieux un concept global qui définit la relation entre une entité et des humains. L’UX digitale quand à elle est une spécialisation qui se concentre sur les interactions entre des utilisateurs et des produits digitaux.

On parle donc d’humains lorsqu’il s’agit de leur relation globale avec une entité, et d’utilisateurs lorsqu’il s’agit de leurs interactions avec des interfaces.

Extraterrestre ou spécialiste polyvalent ?

Il y a encore peu de temps, un concepteur digital (ou un designer UX) était considéré comme un hyper-spécialiste. Son environnement professionnel s’est rapidement complexifié et la spécialisation c’est imposée à lui. Savoir s’adapter est devenu son quotidien. Changer le libellé de son activité une habitude.

Si l’hyper-spécialisation se généralise dans les domaines de l’expérience utilisateurs, il n’en reste pas moins que vous allez devoir trouver un généraliste polyvalent. Celui qui va toujours garder la vision globale sur votre projet et qui va pouvoir orchestrer les hyper-spécialistes sollicités pour des interventions ponctuelles.

Le spécialiste polyvalent est le profil idéal pour mener à bien la conception de votre projet. Il est spécialisé dans ses domaines de compétences principaux tout en maintenant un savoir stratégique concernant les hyper-spécialisations. C’est également un communicateur efficace qui saura fédérer ces différentes compétences et les orienter vers un objectif commun: la réussite de votre projet.

Que son titre soit:

  • concepteur digital,
  • designer UX,
  • interaction designer,
  • stratégiste digital,
  • architecte UX,
  • et autres bizarreries.

Ses compétences doivent au minimum couvrir les aspects suivants:

  • l’analyse et l’interprétation de votre briefing (rebrief),
  • la définition de la mission de votre produit,
  • la synthèse des spécifications envisagées,
  • l’optimisation de votre visibilité (SEO),
  • l’audit de votre écosystème digital existant (expert audit),
  • la stratégie de contenu,
  • l’analyse et la profilation de vos audiences,
  • les parcours utilisateurs,
  • l’architecture de l’information et l’organisation du contenu,
  • le design du contenu,
  • le prototypage,
  • les tests utilisateurs,
  • l’analyse de l’utilisation une fois le produit en production.

Mais surtout, 2 autres compétences essentielles doivent faire partie de son arsenal:

  • organiser des workshops efficaces pour acquérir le savoir requis auprès des stakeholders et des utilisateurs,
  • communiquer avec vous l’avancement de ses réflexions et vous faciliter les prises de décision.

Je me pose également (et régulièrement) la question de savoir quel titre pourrait correspondre au mieux à mes compétences. Si je m’étais spécialisé dans la recherche UX je serais un « UX Researcher ». Si je m’étais spécialisé dans la visualisation de données je serais un « Data Visualiser ». Si je m’étais spécialisé dans la rédaction digitale, je serais « UX Copywriter ». Mais je suis un designer UX, un spécialiste polyvalent… un facilitateur!

Comme je le mentionnais au début de cet article, vous devez identifier un prestataire qui a un solide penchant pour la simplification. Un chef d’orchestre qui saura simplifier la vie de vos futurs utilisateurs mais également la vôtre, cher futur client… également la vôtre, tout au long du processus de conception UX.